Otto ABEL


Otto Abel est né le 10 mai 1901 à Vienne, en Autriche, auprès de son père : Ludovico Abel, et de sa mère. Plusieurs années plus tard, il fuit son pays natal, l'Autriche (probablement à cause de la montée du nazisme dans la région) et vient s'installer en France. Il exerce alors la profession d'agriculteur.

Alors que la France est occupée, Otto se réfugie en zone d'occupation italienne où les Juifs étaient en sécurité. Il vit quelques temps à Saint-Martin-Vésubie jusqu'à la triste date du 8 septembre 1943 où la Proclamation de Badoglio est faite. La zone d'occupation italienne passe alors sous contrôle allemand et de nombreuses familles juives sont obligées de fuir. 

Comme beaucoup d'autres, Otto tente de passer la frontière italienne via le col de Fenestre et est finalement pris en embuscade par des SS le 18 septembre 1943.

Il sera interné quelques temps au camp de Borgo San Dalmazzo avant d'être rapatrié en France. Il fera un rapide arrêt à Nice puis sera amené à Drancy le 26 novembre 1943 où on lui attribuera le matricule 9470.

Le 7 décembre 1943, il est déporté à Auschwitz par le convoi n°64. Il est sélectionné pour travailler et on lui tatoue sur le bras un nouveau numéro : le 167446. Je ne connais pas encore grand chose sur son internement mais je sais qu'il sera emmené de Monowitz (le camp de travail) à Birkenau (lieu où se trouvaient les chambres à gaz) le 27 février 1944. La raison de ce transfert est citée sur les documents d'archives : "Phlegm. li. Fuss" en allemand. Peut-être avait il le pied gauche enflé, ce qui l'empêchait de travailler ? Je pense en tout cas que ce 27 février fut son dernier jour.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.