Léon COHEN


Léon Cohen est né le 25 mars 1899 à Vólos, en Grèce. Il est le fils de Joseph et d’Estelle Cohen (dite Stella).  Il a deux jeunes soeurs : Augustine, née en 1900 et Joya, née en 1912. 

Je ne saurais pas précisément dire quand, mais quelques années plus tard, la famille déménage à Marseille, ville où Léon rencontre Yvonne, sa future femme qu’il épouse le 1er septembre 1932. 

Léon devient alors comptable et le couple vit paisiblement durant plusieurs années. Ils n’ont pas d’enfant. Au début de la guerre, Léon et Yvonne reste à Marseille mais au cours de l’année 1943, ils décident de fuir leur domicile et de passer en zone d’occupation italienne, à Saint-Martin-Vésubie, où ils espèrent trouver plus de sécurité. 

Ils y passe quelques temps mais suite à la Proclamation de Badoglio le 8 septembre 1943 (qui symbolise l’Armistice entre l’Italie et les Forces Alliés), les Italiens qui protégeaient les Juifs des persécutions nazies, quittent la zone qu’ils occupaient en France. Les Allemands en profitent pour s’en emparer et les Juifs qui y étaient à l’abri auparavant sont obligés de fuir. 

Une bonne partie d’entre eux, dont Léon et Yvonne, tentent de traverser un massif montagneux pour rejoindre Borgo San Dalmazzo qui se trouve à une quinzaine de kilomètre à vol d’oiseau. Ils sont malheureusement pris en embuscade le 18 septembre 1943 et internés dans un camp à Borgo. 

Ils sont ensuite envoyés à Drancy où ils arrivent le 24 novembre 1943. Léon se voit attribuer le matricule 8702. Il sera ensuite déporté le 7 décembre 1943 dans le convoi 64 pour Auschwitz dont il ne revint pas.

 Je n’ai pas retrouvé sa trace dans les registres d’Auschwitz ce qui peut signifier qu’il a perdu la vie dès son arrivée au camp mais ce n’est pas certain.


Merci à Catherine Cohen, la nièce de Léon pour son aide et le contenu qu'elle m'a fournit

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.