Idessa Kandel née Sissman voit le jour le 13 juin 1899 à Lodz, en Pologne. Elle quitte son pays natal avec sa famille à l'âge de deux ans pour la France et les États-Unis d'où elle reviendra rapidement après le décès de son père.

La famille s'installe alors à Paris où Idessa passera le reste de son enfance. Quelques années plus tard, sa mère se remarie et a deux autres filles qui ne seront pas raflées.

Idessa se marie avec Samuel avec qui elle se marie et a trois enfants : Raymonde, née le 18 mars 1922, Jacques, né le 19 août 1924 et Denise, née le 21 octobre 1934.

À partir de 1940, avec la reddition de la France et la montée de l'antisémitisme, Idessa et Samuel décident d'envoyer leur plus jeune fille, Denise, chez la mère d'Idessa qui s'était réfugiée dans la Creuse. Dans le foyer parisien ne restaient donc  que les deux aînés et les parents.

Le 30 novembre 1943, on vient les arrêter à leur domicile. Les deux enfants (Jacques et Raymonde) ont tout juste le temps de se cacher dans un escalier de service et assistent à la capture de leurs parents sans se faire repérer.

Idessa est emmené à Drancy avec son époux où on lui attribue le matricule 9566. Un peu plus d'une semaine plus tard, Idessa est sélectionnée, tout comme son époux, pour partir dans le convoi n°64 pour Auschwitz.

Le départ a lieu le 7 décembre 1943 vers midi et le voyage durera trois jours.

Comme une majorité d'autres prisonniers, Idessa n'est pas sélectionnée pour travailler à l'arrivée du convoi. Elle sera donc directement menée aux chambres à gaz et y perdra la vie le 10 décembre 1943.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.