Fanni ABRAHAM


Fanni Abraham, née Kornstein voit le jour à Kisvárda, en Hongrie, le 20 mai 1911. Elle épouse Armin Abraham avec qui elle déménage par la suite en Belgique, à Anvers. Elle exerce alors la profession de modiste (fabrication de couvre-chefs). Armin et elle eurent deux filles : Charlotte (en 1938) puis Yvonne (en 1941). 

L’antisémitisme montant de plus en plus, la famille quitte la Belgique pour le sud de la France et s’installe dans les Alpes-Maritimes qui se trouvaient, à ce moment-là, dans la zone d'occupation italienne. Beaucoup de Juifs s'y sont retrouvé car ils y était bien plus en sécurité que dans le reste de la France (les Italiens ne les arrêtant pas). Malheureusement, le 8 septembre 1943 a lieu la Proclamation de Badoglio, suite à laquelle la zone d'occupation italienne revient au contrôle des Allemands. 

Fanny, son mari et leurs deux enfants, comme des dizaines d'autres familles, tentent de passer la frontière italienne. Malheureusement, ils sont pris en embuscade par des SS le 18 septembre 1943 et sont internés, dans un premier temps, au camp de Borgo San Dalmazzo.

Ils seront ensuite rapatrié en France et emmené à Drancy le 23 novembre 1943. Fanni portera alors le matricule 8488 puis sera finalement déportée avec sa famille par le convoi 64 du 7 décembre 1943. Ils arriveront à Auschwitz trois jours plus tard, le 10 décembre à Auschwitz. Elle perdra la vie probablement dès son arrivée avec ses deux filles puisqu'aucune trace d'elle n'est inscrite dans les registres du camp. De plus, les mères de jeunes enfants étaient la plupart du temps emmenées directement avec eux.


Merci à Davina Komlosi pour le partage de la photo.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.